AccueilSurvieTechniques de survie🔥 Techniques pour allumer un feu par friction

🔥 Techniques pour allumer un feu par friction

Publié le :

Autres articles

📖 Sélection des meilleurs livres de survie

Pour survivre, il faut selon moi acquérir des compétences....

☀️ Fabriquer un four solaire

De plus en plus de personnes se sont tournées...

🐄 Guide de l’élevage de vaches laitières

Voici le sommaire de ce guide consacré à l'élevage...

Allumer un feu par friction s’avère être un objectif pour les plus motivés et patients d’entre nous. Si certains privilégient les outils tels que les pierres à feu ou les briquets, d’autres aimeraient malgré tout apprendre à allumer un feu à la main. Il s’agit, il est vrai de la technique utilisée par nos ancêtres. Son avantage indéniable est qu’elle ne nécessite que peu de matériaux. C’est une méthode alternative à utiliser si vous cassez votre pierre à feu ou que vous n’avez plus d’allumettes. Je vais vous présenter dans cet article les principales techniques utilisées.

Allumer un feu par friction grâce à un archet

Crédit photo : lesurplus.com

Il s’agit de la technique la plus rapide. L’archet accroit significativement la vitesse de rotation du foret, permettant ainsi de créer des braises en moins de 30 secondes. Même s’il s’agit d’une méthode assez simple, il faut cependant de l’entraînement pour parvenir à allumer un feu avec cette technique.

  1. Préparez dans un premier temps la planchette de bois de 1 à 2 centimètres d’épaisseur en creusant une petite cavité à son extrémité. Le bâtonnet y sera maintenu en place. Placez de l’amadou et des herbes séchées sous la planche pour accueillir la braise. 
  2. Taillez légèrement l’extrémité de votre bâtonnet pour faciliter sa rotation et placez-le dans l’encoche que vous venez de réaliser. Le bâtonnet doit idéalement mesurer environ 30 centimètres de longueur et 1 cm de diamètre : un foret trop long est plus instable.
  3. Enroulez la cordelette de votre archet autour de votre tige de bois. Vous pouvez fabriquer cet archet à partir d’une branche souple de noisetier et d’un lacet ou une ficelle. Le cuir est préférable puisqu’il est plus résistant. Un lacet de mauvaise qualité pourrait malheureusement rompre. Veillez à ne pas trop tendre cette cordelette pour qu’elle fasse coulisser de manière fluide le foret.
  4. Utilisez une paumelle en bois ou en pierre pour exercer une pression et maintenir le foret.
  5. Manœuvrez l’archet en exerçant une pression suffisamment importante sur le foret. Si l’extrémité de votre bâtonnet rougit, c’est que cela fonctionne. Faites tomber la braise sur votre amadou et soufflez légèrement pour attiser le feu.  

Comment faire du feu par friction ?

La méthode la plus basique consiste à faire rouler entre ses mains un bâton de bois sur une planche ou un bloc dans lequel vous aurez réalisé une petite encoche à son extrémité. La friction du bâtonnet sur la planche produit de la chaleur et une poussière inflammable. Lorsque le bout du foret rougeoie et génère de la braise, soufflez légèrement sur l’amadou pour l’enflammer. C’est une méthode qui peut prendre du temps. Il faut être persévérant et privilégier le bois le plus sec possible.

Deux personnes pour allumer un feu par friction

Pour économiser votre énergie, vous pouvez allumer un feu par friction à deux, en confectionnant une paumelle plus large que l’on peut tenir à deux mains. La première personne exerce ainsi une pression constante sur le foret tandis que l’autre personne le fera coulisser, en maintenant les deux extrémités du cordon. Ce dernier doit être enroulé au moins trois fois autour du bâton.

Quel bois privilégier pour allumer un feu par friction ?

Contrairement à ce que recommandent certains ouvrages, il n’est pas nécessaire d’utiliser deux bois de duretés différentes. Plus le bois est tendre et plus ce sera efficace.
Dans son ouvrage Le Feu avant les allumettes, Jacques Collina-Girard indique les meilleures essences pour allumer un feu par friction. Il s’agit du tilleul, du laurier et du lierre. D’autres essences restent toutefois acceptables quoique moins efficaces, à l’instar du noisetier, du bouleau, du chêne, du frêne ou du pin.

Le bois doit être le plus sec possible. Prélevez-le directement sur les arbres morts encore debout. Lorsque le taux d’humidité est très important, notamment en hiver, cette technique vous permettra d’avoir un bois plus sec. Vous pouvez aussi utiliser le coton produit par les plantes et des lambeaux d’écorce séchée de bouleau en tant qu’amadou.

Pour en savoir plus concernant les différents types de bois et leurs usages, consultez cet article.

Kit pour allumer le feu par friction

Vous êtes nombreux à rechercher des kits pour allumer le feu par friction. Vous n’avez peut-être pas encore confiance en vos capacités de bricolage, ou vous n’avez pas envie de vous embêter. Dans ce cas, utilisez plutôt un briquet ou un firesteel : ce sera plus simple.
Si vous n’avez vraiment pas d’expérience en bricolage, formez-vous grâce aux vidéos Youtube disponibles ci-dessous. Tout est difficile avant d’être simple. Vous pouvez aussi vous offrir un kit de bonne facture afin de le reproduire. Je vous recommande ce dernier, confectionné par des artisans français passionnés.

Allumer un feu par friction – techniques en vidéo

Je souhaite vous partager deux vidéos très complètes pour apprendre à allumer un feu par friction. Les vidéos sont en anglais mais vous pouvez activer les sous-titres. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire.


Seconde vidéo :


Références :
– Wiseman John (2016) : Aventure et survie: Le Guide Pratique de l’Extrême. Hachette, Paris. Consultez mon résumé et avis sur l’ouvrage.
– Lord Jean-Marc, Pelletier André (2019) : Le guide de vie et survie en forêt. Terran, Escalquens. Consultez l’ouvrage sur Amazon.fr.
– Manise David (2016) : Manuel de (sur)vie en milieu naturel. Amphora, Paris. Consultez mon résumé et avis sur l’ouvrage.
– Gustin Yves (2018) : Le guide de la survie en 1500 dessins. Rustica, Paris. Consultez l’ouvrage sur Amazon.fr.

Yvann
Yvannhttps://surviepedia.com
Créateur du site Surviepedia. Actuellement en formation au Collège Pratique d'Ethnobotanique avec François Couplan. J'essaie de partager mes connaissances avec le plus grand nombre sur un ton résolument optimiste. N'hésitez pas à consulter ma philosophie

S'inscrire à la newsletter

- Recevez mes derniers articles, astuces et conseils

- Vous serez informé(e) en avant première de mes futurs projets

- Je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue.

J'accepte les conditions de confidentialité.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici