samedi 28 janvier 2023
AccueilSurvieSe prĂ©parer🔮 Le sac d'Ă©vacuation d'urgence

🔮 Le sac d’Ă©vacuation d’urgence

Être forcĂ© Ă  Ă©vacuer son logement subitement n’arrive pas qu’aux autres. Lorsque cela arrive, prĂ©parer ses affaires Ă  la derniĂšre minute (encore faut-il en avoir la possibilitĂ©) n’est pas la meilleure des idĂ©es. Il est trĂšs difficile de penser Ă  tout et de faire les bons choix sous la pression… C’est la raison de l’existence du sac d’évacuation d’urgence, aussi appelĂ© sac d’évacuation rapide ou bug-out-bag en (BOB) en anglais. Il s’agit dans les faits d’un kit d’urgence destinĂ© Ă  fuir le plus rapidement possible.

Pourquoi avoir un sac d’évacuation d’urgence ?

Nous ne sommes jamais Ă  l’abri d’accidents domestiques ou de catastrophes naturelles telles que des tempĂȘtes, des inondations ou mĂȘme des incendies. Selon l’endroit oĂč vous vivez, le risque d’un accident industriel, nuclĂ©aire ou mĂȘme une attaque terroriste est prĂ©sent. Le risque zĂ©ro n’existe pas, si bien que de plus en plus d’États dont la France demande Ă  leur population d’avoir un sac d’évacuation d’urgence. Ce dernier doit vous permettre de vivre en autonomie pendant 72 heures Ă  l’extĂ©rieur de votre habitation.

À titre informatif, voici deux cartes recensant les centrales nuclĂ©aires et les usines classĂ©es SEVESO (seuil haut).

Vous pouvez consulter le détail du nombre de sites classés SEVESO par région ici. Il y en a plus de 1 300 en France.

Voici quelques exemples de catastrophes ayant eu lieu en France :

Un sac d’évacuation d’urgence adaptĂ© Ă  votre situation

Il est Ă©vident qu’il n’y a pas de modĂšle prĂ©dĂ©fini de sac d’évacuation. Ce dernier doit ĂȘtre conçu spĂ©cifiquement pour rĂ©pondre Ă  votre propre situation. RĂ©flĂ©chissez Ă  votre lieu de vie : vos besoins seront tout autre si vous vivez en plein Paris ou Ă  la campagne. ConsidĂ©rez les risques Ă©ventuels autour de vous : ĂȘtes-vous en zone inondable ou sismique ? Est-ce qu’il y a un risque industriel important ? Comment se protĂ©ger de ce risque ? (pastilles d’iode, masque etc.).

Le sac d’Ă©vacuation doit aussi ĂȘtre Ă©laborĂ© en fonction de votre foyer : combien de personnes seraient concernĂ©es par cette Ă©vacuation ? Est-ce que chaque personne peut porter un sac ou est-ce qu’un seul sac est suffisant pour toute la famille ? Quel budget allouer Ă  la prĂ©paration du sac d’Ă©vacuation d’urgence ? Comment s’adapter avec la maladie particuliĂšre d’un membre de notre famille ? etc. Ces questions peuvent vous aider Ă  dĂ©finir prĂ©cisĂ©ment le contenu de votre sac d’évacuation d’urgence.

On considĂšre tout de mĂȘme qu’il y a certains objets indispensables Ă  tous les sacs d’Ă©vacuation d’urgence.

Que mettre dans un sac d’évacuation d’urgence ?

L’eau

C’est le premier Ă©lĂ©ment indispensable Ă  ajouter Ă  votre sac d’évacuation. Vous pouvez compter 3L d’eau minimum par personne. Les petites bouteilles peuvent ĂȘtre rangĂ©es plus facilement. Vous pouvez en prĂ©vention identifier les sources d’eau Ă  proximitĂ© de chez vous. Selon la situation, vous pourrez vous diriger vers l’une d’entre-elles. Ayez aussi une gourde en inox pour pouvoir faire bouillir et faire stĂ©riliser votre eau si la situation perdure. Les pastilles purificatrices ne prennent pas beaucoup de place et peuvent aussi ĂȘtre utiles.

De la nourriture suffisamment riche

Bien que l’on puisse vivre plusieurs jours sans manger, ĂȘtre hors de chez soi pendant 72 heures nĂ©cessite de garder le moral et d’assurer Ă  son corps un apport suffisant en Ă©nergie. Ajoutez Ă  votre sac d’évacuation d’urgence des aliments riches qui ne nĂ©cessitent pas beaucoup de prĂ©paration pour ĂȘtre consommĂ©s. Des aliments lyophilisĂ©s ont par exemple besoin d’eau chaude. Je vous conseille de privilĂ©gier les olĂ©agineux dĂ©jĂ  dĂ©cortiquĂ©s (noix, noisettes, graines de tournesol). Ils sont trĂšs riches en calories et vous fourniront beaucoup d’énergie. Les barres Ă©nergĂ©tiques ou le chocolat sont aussi trĂšs denses en calorie et en sucre, ce qui sera bon pour votre moral.

Autre alternative, les rations d’urgences pour 72 heures. Quoi qu’il en soit, je vous invite dĂšs Ă  prĂ©sent Ă  dĂ©velopper vos compĂ©tences en reconnaissance de plantes sauvages comestibles. Elles seront utiles si la situation perdure et que vos rĂ©serves s’amenuisent.

Une trousse de premiers secours

C’est l’un des Ă©lĂ©ments les plus indispensables de votre sac d’évacuation d’urgence. Elle est nĂ©cessaire pour soigner convenablement les petites blessures. Veillez Ă  ce qu’elle contienne des antidouleurs, des pansements, du sparadrap, des bandelettes, du dĂ©sinfectant et des antidiarrhĂ©iques. Ajoutez-y les mĂ©dicaments dont vous avez besoin quotidiennement. Il existe des kits complets trĂšs bien conçus.

Des vĂȘtements adaptĂ©s

Prenez des sous-vĂȘtements, au moins 1 pull chaud, un pantalon de rechange. Un poncho impermĂ©able est aussi conseillĂ©. (Il peut ĂȘtre utilisĂ© comme abri d’urgence)

Une lampe de poche dynamo ou rechargeable

Parce qu’il est toujours utile de pouvoir s’éclairer. Pour soigner quelqu’un, pour s’orienter ou mĂȘme pour envoyer des signaux en morse, la lampe est un indispensable de votre sac d’évacuation d’urgence. Vous pouvez opter pour une lampe rechargeable Ă  dynamo. $Si vous optez pour une lampe rechargeable, pensez Ă  prendre des batteries de secours.

Le nécessaire pour faire du feu

Ajoutez de quoi faire du feu Ă  votre sac d’évacuation d’urgence. Cela peut ĂȘtre des allumettes Ă©tanches, un briquet ou un firesteel. Si vous privilĂ©giez cette derniĂšre option, n’oubliez pas de vous entrainer Ă  l’utiliser. Ce n’est pas dans la tempĂȘte que l’on apprend Ă  naviguer.


Une couverture de survie

La couverture de survie est vraiment abordable et ne prend pas beaucoup de place. Elle permet de se rĂ©chauffer rapidement en cas de besoin. J’ai recensĂ© 10 façons d’utiliser la couverture de survie dans cet article.

Quelques bougies

Prenez quelques bougies chauffe-plat. AssociĂ©e Ă  une couverture de survie, une bougie peut vous rĂ©chauffer rapidement. C’est aussi un moyen basique de s’éclairer lorsqu’on a plus de batteries et que l’on n’a pas de combustible pour faire du feu.

Le nĂ©cessaire pour l’hygiĂšne

Pensez aux mouchoirs, lingettes nettoyantes et papier WC. Personnellement, j’ajoute Ă  mon sac d’Ă©vacuation d’urgence des bĂątons de Siwak pour remplacer la brosse Ă  dents et le dentifrice. Il s’agit d’une plante utilisĂ©e traditionnellement par certains peuples pour se brosser les dents.  Ils prennent moins de place et je n’ai pas besoin d’eau pour les utiliser.

Mais aussi…

Un bon couteau de survie et un couteau suisse, un tĂ©lĂ©phone portable, un sac de couchage, un sifflet d’urgence, une bĂąche ou une tente lĂ©gĂšre pour passer la nuit, de l’argent liquide et une carte bancaire, les originaux de vos papiers d’identitĂ© ainsi que des copies, et des feuilles et un stylo (pour laisser un message).

Quel sac d’évacuation choisir ?


Je vous recommande vivement de vous tourner vers un sac de randonnĂ©e ou un sac militaire. Ces derniers sont adaptĂ©s pour les longues marches avec notamment une sangle abdominale, des bretelles Ă©paisses et confortables et un systĂšme dorsal renforcĂ© et aĂ©rĂ©. Ils sont conçus pour ĂȘtre portĂ©s sur de longues distances.


La plupart ont aussi une protection Ă©tanche amovible contre la pluie. Il y a aussi des attaches prĂ©vues Ă  l’extĂ©rieur pour le sac de couchage. PrivilĂ©giez les sacs ayant une capacitĂ© minimale de 40L.  Vous pouvez choisir un sac avec une capacitĂ© plus importante si vous ĂȘtes plusieurs, mais cela peut ĂȘtre difficile Ă  porter sur le long terme. Il peut ĂȘtre plus judicieux de vous procurer deux sacs pour vous et votre conjoint(e).

Le sac tactique Selighting est selon moi un bon rapport qualitĂ©/prix. Il ne me semble pas utile d’investir Ă©normĂ©ment d’argent pour un sac qui, je vous le souhaite, ne vous servira jamais.

Le sac d’Ă©vacuation d’urgence ne suffit pas

Le sac d’évacuation d’urgence n’est qu’un outil qui vous permet de ne pas partir dĂ©muni en cas d’urgence. Il faut nĂ©anmoins rĂ©flĂ©chir Ă  une stratĂ©gie d’évacuation pour vous et votre famille. Partirez-vous en voiture ou Ă  pied ? Quel est l’itinĂ©raire ou les itinĂ©raires prĂ©vus en fonction de telles circonstances ? Avez-vous dĂ©fini un point de chute ?

Il est nécessaire de se poser en amont les bonnes questions pour ne pas avoir perdre de temps à réfléchir le moment venu. Il vous suffira de prendre votre sac et de suivre le plan comme convenu.

Et vous, qu’est ce que vous considĂ©rez comme indispensable dans le sac de prĂ©paration d’urgence ?


Pour information, les liens prĂ©sents sur cet article sont affiliĂ©s et me permettent de recevoir une commission. Le prix reste le mĂȘme pour vous.

Yvann
Yvannhttps://surviepedia.com
Créateur du site Surviepedia. Actuellement en formation au CollÚge Pratique d'Ethnobotanique avec François Couplan. J'essaie de partager mes connaissances avec le plus grand nombre sur un ton résolument optimiste. N'hésitez pas à consulter ma philosophie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici

Les plus récents

Commentaires récents