AccueilAu coin du feu⚠️ Pourquoi vous devriez faire une diète médiatique

⚠️ Pourquoi vous devriez faire une diète médiatique

Publié le :

Autres articles

🏕️ Comment installer un campement de survie

Installer son campement de survie est une priorité qu’il...

🧵 15 objets de survie pas chers à avoir en stock

Se préparer au pire n’est pas censé vous coûter...

🍄 Guide de culture des champignons à petite échelle

Voici le sommaire de ce guide (en deux parties)...

⭐ l’Alternative

1er documentaire amateur réalisé par Charlotte Brunier & Romain...

🥛 Guide de préparation des laitages

Ce guide de préparation des laitages s’adresse aux personnes...

Vous sentez-vous stressé et anxieux après avoir lu les nouvelles ? Avez-vous du mal à vous endormir à cause de vos pensées ? Trouvez-vous difficile de suivre le rythme effréné du monde actuel ? Craignez-vous que quelque chose de grave ne se produise ? Si c’est le cas, arrêter de suivre l’actualité ne semble pas être la meilleure idée qui soit.

Pourtant, vous êtes probablement embourbé dans un cercle vicieux et une diète médiatique s’impose. Dans cet article, nous allons voir pourquoi le fait de suivre les actualités est préjudiciable à votre santé mentale et comment cela peut avoir des répercussions négatives sur d’autres aspects de votre vie. Nous verrons ensuite que prévoyance et diète médiatique ne sont pas antagonistes : pratiquer la diète médiatique ne signifie pas faire l’autruche.

Par “actualités”, j’entends les journaux télévisés classiques (le 20h de TF1), les chaînes d’actualités en continu (BFM et consort), les journaux et leur version en ligne, ainsi que les agrégateurs d’articles (Google News).

Pourquoi cette prise de conscience ?

Je tiens à préciser qu’il s’agit de mon point de vue et que ce qui fonctionne pour moi peut ne pas fonctionner dans votre situation. J’ai toujours aimé m’informer sur ce qui se passait dans le monde. C’était d’ailleurs nécessaire dans le cadre de mes études. Avec le temps, je me suis rendu compte que j’ouvrais compulsivement Google News dès que j’avais quelques minutes à tuer. J’ai pris conscience de l’anxiété que ça créait en moi et j’ai décidé d’arrêter. J’étais dans la réaction constante.

Les actualités sont stressantes

Lorsque vous suivez les actualités, vous êtes constamment exposé au stress. C’est généralement dû au fait que la lecture des nouvelles vous place dans un état d’incertitude constant. Vous savez que quelque chose de grave risque de se produire, mais vous ne savez pas quand ni où cela se produira. Ce stress constant peut provoquer l’anxiété, la dépression, etc.

Si vous appreniez qu’une famille s’est fait agresser à 200 kilomètres de chez vous, cela pourrait vous faire suffisamment peur pour générer un comportement irrationnel. Vivre dans une société où des faits divers se produisent est normal et ce n’est pas quelque chose que vous pouvez changer. La seule chose que vous puissiez faire est donc de changer votre façon de voir les choses.

L’actualité génère de la peur et la peur fait vendre. Il suffit de voir les réactions aux publications positives sur les réseaux sociaux, et les comparer à la quantité de réactions sur le contenu générant de la peur ou de la colère pour le comprendre. Les algorithmes de Facebook s’adaptent et ne mettent en avant que le contenu qui fait réagir.

Vous êtes habitué à ça. En France, la part des faits divers dans le traitement médiatique augmente sans cesse. Une enquête de l’Institut National de l’Audiovisuel fait état d’une augmentation de 73 % des faits divers dans les journaux télévisés en près de 10 ans.

Vous surréagissez et vous éloignez du monde réel

Ce processus vous éloigne de la réalité, faisant prendre des proportions énormes à un épiphénomène local.
Si vous avez peur, vous allez probablement essayer de vous protéger autant que possible. Si vous suivez les informations et que vous vous sentez constamment anxieux à cause de ce que vous lisez ou entendez, vous pouvez commencer à penser que le monde devient de plus en plus dangereux. C’est un cercle vicieux.

Premièrement, vous pourriez essayer de vous protéger encore plus que d’habitude. Cela pourrait vous rendre plus anxieux et agressif envers les autres, ce qui conduit généralement au repli sur soi et à de la paranoïa. Vous connaissez probablement une personne qui surréagit constamment, allant jusqu’en Belgique pour se procurer de l’iode à la suite de la lecture d’un article sur le risque nucléaire à l’autre bout du monde ou prête à faire la queue pour acheter de la moutarde (en achetant 10 pots) parce que les médias annoncent une pénurie. Cette même personne, vivant constamment dans la peur, est perméable à toutes les opérations promotionnelles répondant à un pseudo besoin. Le même cycle se reproduit encore et encore.

Deuxièmement, si vous commencez à penser que le monde est dangereux, vous pourriez vouloir abandonner et cesser d’essayer de l’améliorer. Vous pourriez arrêter d’étudier, de travailler sur des projets auxquels vous croyez et de contribuer à la société dans son ensemble.

La diète médiatique permet d’être connecté au réel et de vivre plus sereinement. À moins de vivre dans des zones difficiles, vous n’êtes pas témoin de faits divers au quotidien.

Vous vous sentez impuissant

Si la lecture des journaux télévisés peut vous apporter beaucoup d’informations, celles-ci sont souvent inutiles. Vous pouvez apprendre grâce aux témoignages de parents en panique qu’une fusillade s’est produite dans une école aux États-Unis. Cela génère une incompréhension mêlée à de la tristesse ou de la colère en vous. Vous n’y pouvez rien. Le cerveau ne fait pas de différence entre ce qui se passe à proximité de vous ou à l’autre bout du monde.

Il vaut mieux se consacrer pleinement à votre environnement proche et à ce qui dépend vraiment de vous. Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout si votre emploi ou vos activités nécessitent que vous restiez “à la page”. Mais il est, je crois, toujours possible d’adapter la diète médiatique.

Vous n’apprenez rien de nouveau

En fin de compte, lire un article d’actualité est censé nous apprendre quelque chose de nouveau. Pourtant, ce que vous lisez ou écoutez sur BFM sera déjà oublié le lendemain. Il existe de nombreuses autres façons d’apprendre sans avoir à consulter un seul site d’actualités. Par exemple, vous pouvez regarder des documentaires, lire des livres et écouter des podcasts. C’est à vous de choisir le contenu que vous souhaitez consulter. Vous aimez les sciences ou l’histoire ? De nombreux sites et magasines spécialisés existent. Toutes ces sources sont bien plus enrichissantes que la simple lecture d’articles d’actualité. Elles vous permettent d’en savoir plus sur des questions importantes qui vous concernent, vous et votre vie.

Vous perdez du temps

Le plus gros problème lorsqu’on suit l’actualité, c’est qu’on a moins de temps libre. Parce que vous lisez des articles au lieu de faire autre chose. Vous perdez du temps que vous pourriez utiliser pour vous détendre, apprendre une nouvelle compétence ou même dormir. Cela peut avoir un impact important sur votre santé mentale et votre qualité de vie en général. Par exemple, si vous êtes constamment stressé, vous aurez probablement du mal à vous concentrer sur des tâches qui demandent de la concentration.

Cela peut entraîner une baisse de la productivité et une diminution de la qualité de vie dans son ensemble. Si vous ne dormez pas bien ou si vous êtes stressé parce que vous n’avez pas eu le temps de vous reposer ou de vous détendre, vous risquez même de développer des problèmes de santé à long terme. Cela peut avoir un impact sur votre corps, vos relations et votre travail. C’est là aussi un cercle vicieux.

Les 3 filtres de socrate pour pratiquer la diète médiatique.

Ne plus s’informer, est-ce faire l’autruche ?

Certains pourraient penser qu’il est très dangereux de se couper de l’actualité lorsqu’on se dit prévoyant. Pourtant, s’il y avait une nouvelle vraiment grave, vous en seriez directement informé : par un ami, par SMS grâce au dispositif FR-Alert, grâce à la sirène, etc. Dans ce cas, vous pourriez allumer votre radio pour en savoir davantage.

Si vous préférez, vous pouvez consulter l’actualité une fois par semaine voire une fois par mois. Cela vous permettrait pour ne pas vous sentir totalement déconnecté de ce qui se passe dans le monde. Personnellement, j’ai l’habitude de lire les articles du journal le Monde Diplomatique (l’un des rares encore indépendants). Les journalistes ont le temps de peaufiner leurs articles puisque c’est un mensuel. Grâce à ce recul, ils ne sont pas dans le traitement émotionnel.

Nourrissez le loup blanc

J’aimerais terminer cet article par une histoire qui devrait vous parler. :

C’est l’histoire d’un enfant qui, comme tous les enfants, joue, rêve et se pose beaucoup de bonnes questions.
Un jour, il va voir son grand-père considéré comme le vieux sage du village.
Il lui demande “Dis-moi, Grand Père, qu’est-ce qu’un Homme ?”
Alors son grand-père, avec ses mots, l’emmène en voyage. Il lui parle de territoires immenses, connus et inconnus, des loups qu’on y trouve.
Il lui raconte le loup noir, sombre, manipulateur, envieux, colérique, hargneux et menaçant, qui hurle la nuit, se cache, se bat avec les uns et dévore les autres, terrifie, domine par la peur et tue.
Il lui raconte aussi le loup blanc, accueillant, équitable, joyeux, solidaire et fraternel. Pacifique, lucide, il protège les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant.
Puis il lui dit : “Tu vois, l’Homme a ces deux loups en lui. Chacun de nous abrite en lui un loup noir et un loup blanc qui ne cessent de s’affronter.”
L’enfant réfléchit et lui demande : ” … et c’est lequel qui gagne ?”
Alors, le vieux lui répond doucement :
“Celui qui gagne, …… c’est celui que tu nourris.”
“Source : L’histoire du loup blanc et du loup noir – Iceberg Coaching (iceberg-coaching.fr)

Conclusion

Les actualités sont un excellent moyen de se tenir informé, mais elles peuvent aussi être une source d’anxiété. Cela est particulièrement vrai si vous suivez des sources d’information qui ont l’habitude de mettre en avant les faits divers. Les nouvelles peuvent aussi être une perte de temps, car elles vous offrent des informations inutiles et vous incitent à vous inquiéter de choses que vous ne pouvez pas changer. La diète médiatique permet de vivre plus sereinement en se connectant au monde réel.

Yvann
Yvannhttps://surviepedia.com
Créateur du site Surviepedia. Actuellement en formation au Collège Pratique d'Ethnobotanique avec François Couplan. J'essaie de partager mes connaissances avec le plus grand nombre sur un ton résolument optimiste. N'hésitez pas à consulter ma philosophie

S'inscrire à la newsletter

- Recevez mes derniers articles, astuces et conseils

- Vous serez informé(e) en avant première de mes futurs projets

- Je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue.

J'accepte les conditions de confidentialité.

Autres articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici