AccueilAu coin du feuđŸ„” Canicules de 1718-1719 en France - Leçons et consĂ©quences

đŸ„” Canicules de 1718-1719 en France – Leçons et consĂ©quences

Publié le :

Autres articles

🐟 Guide de la pisciculture à la ferme

Voici le sommaire de ce guide de la pisciculture...

đŸ•ïž Trucs et Astuces de Camps en ForĂȘt

Au fil des années de sorties dans les bois,...

🔹 Fabriquer un garde-manger

Le Low-tech Lab a mis Ă  disposition un tutoriel...

Le dĂ©rĂšglement climatique a des consĂ©quences que nous subissons de plus en plus au quotidien : canicules exceptionnellement prĂ©coces et longues, sĂ©cheresses suivies de pluies et d’orages violents causant inondations et lessivage des sols, gelĂ©es tardives, etc. La frĂ©quence de ces phĂ©nomĂšnes s’intensifie Ă  un rythme ahurissant depuis plusieurs annĂ©es. Les Ă©pisodes mĂ©tĂ©o autrefois rares avaient aussi des consĂ©quences dĂ©vastatrices.

Je souhaite dans cet article revenir sur les deux Ă©tĂ©s caniculaires de 1718 et 1719 ayant entraĂźnĂ© la mort de 750 000 personnes en France. PassionnĂ© et diplĂŽmĂ© en histoire, je crois que nous devrions nous inspirer du passĂ© pour nous adapter et nous prĂ©parer aux nombreux dĂ©fis qui nous attendent.

Les conséquences dramatiques des canicules de 1718-1719 en France

Le Royaume de France a connu en 1718 et 1719 des Ă©tĂ©s particuliĂšrement chauds et secs. En 1719, ces chaleurs Ă©taient si intenses et Ă©tendues dans le temps (de juin Ă  la mi-septembre) qu’une forme de climat saharien s’est abattue en rĂ©gion parisienne. Des nuĂ©es de sauterelles en provenance d’Afrique du Nord ont mĂȘme ravagĂ© les cultures du pays.  

La sĂ©cheresse couplĂ©e Ă  ces chaleurs a considĂ©rablement diminuĂ© le niveau des fleuves et des cours d’eau. L’eau puisĂ©e Ă©tait de plus en plus stagnante, infectĂ©e et polluĂ©e, ce qui a entraĂźnĂ© une Ă©pidĂ©mie de dysenterie, provoquant la mort d’environ 750 000 personnes, dont 450 000 la deuxiĂšme annĂ©e. Le Royaume de France comptait en moyenne une vingtaine de millions d’habitants Ă  cette Ă©poque. Les victimes Ă©taient majoritairement des bĂ©bĂ©s ou de jeunes enfants, incapables de survivre Ă  la dysenterie causĂ©e par la mauvaise qualitĂ© de l’eau.

Dans l’histoire de France, des gĂ©nĂ©rations entiĂšres de nourrissons ont Ă©tĂ© dĂ©cimĂ©es Ă  cause d’épisodes caniculaires favorisant les Ă©pidĂ©mies infectieuses. La canicule de 1636 a provoquĂ© la mort de 500 000 personnes, celle de 1705, entre 200 000 et 500 000. L’étĂ© de l’annĂ©e 1747 a causĂ© la mort de prĂšs de 200 000 personnes, tout comme l’étĂ© de 1779.

Les canicules du siĂšcle dernier ont causĂ© de nombreux morts suite aux maladies infectieuses qui se sont dĂ©veloppĂ©es et propagĂ©es, du fait du niveau et de la contamination des eaux. Le rĂ©seau d’Ă©gouttage permettant d’Ă©loigner les eaux usĂ©es des habitations et des villes a commencĂ© Ă  se dĂ©velopper avec l’apparition du courant hygiĂ©niste Ă  la fin du XIXe siĂšcle seulement. Le traitement de ces boues a cependant commencĂ© en 1960 en France, avec l’apparition des premiĂšres stations d’épuration.

Ces innovations ont Ă©radiquĂ© les Ă©pidĂ©mies qui se dĂ©veloppaient autrefois lors de fortes chaleurs. Les canicules modernes causent des dĂ©cĂšs dont le nombre est sans commune mesure avec ce que la France a dĂ©jĂ  connu. Par ailleurs, les victimes ne sont plus les nourrissons, mais les personnes ĂągĂ©es. On estime qu’environ 15 000 personnes sont dĂ©cĂ©dĂ©es en France Ă  cause de la canicule de 2003, et prĂšs de 70 000 personnes au total en Europe.

Cependant, le niveau des nappes phrĂ©atiques et des cours d’eau atteint souvent des niveaux critiques en France et en Europe. Et les consĂ©quences sont pour le moment limitĂ©es, mais peuvent s’avĂ©rer dramatiques Ă  l’avenir.

Canicules de 1718-1719 : quelles leçons pour l’avenir ?

En 2003, le niveau d’eau Ă©tait si bas qu’il Ă©tait difficile d’avoir une production suffisante d’énergie.  L’eau des cours d’eau permet de refroidir les rĂ©acteurs nuclĂ©aires et est utilisĂ©e dans les stations hydroĂ©lectriques.

Des centrales thermiques au charbon ont Ă©tĂ© relancĂ©es comme en plein hiver, intensifiant les niveaux de pollution dĂ©jĂ  Ă©levĂ©s en pĂ©riode de canicule. Cette nĂ©cessitĂ© de produire de l’énergie coĂ»te que coĂ»te a aussi Ă©tĂ© causĂ©e par la surconsommation de la population, de plus en plus Ă©quipĂ©e de climatiseurs.

Les centrales nuclĂ©aires avaient obtenu des dĂ©rogations pour rejeter leurs eaux chaudes dans des cours d’eau qui Ă©taient dĂ©jĂ  Ă  une tempĂ©rature de 5 °C supĂ©rieure Ă  la valeur moyenne observĂ©e au cours des 25 derniĂšres annĂ©es.

Je me pose simplement la question : qu’adviendrait-il si nous connaissions une canicule telle que celle que la France a connue en 1719 ? À l’heure oĂč l’on prĂ©fĂšre parler de l’avĂšnement de la voiture Ă©lectrique, de construction de nouveaux rĂ©acteurs nuclĂ©aires ou de croissance verte.

Ne faudrait-il pas dĂšs Ă  prĂ©sent nous engager vers la sobriĂ©tĂ© ? Apprendre et rĂ©apprendre Ă  nous rafraichir sans technologie avancĂ©e, prendre conscience de l’importance de l’eau et l’économiser, crĂ©er des espaces rĂ©silients et des ilots de fraicheur lĂ  oĂč c’est possible, privilĂ©gier les modes de culture responsables et Ă©conomes en eau ? J’aimerais avoir tort. Au moment oĂč j’écris ces lignes, de nombreuses communes du nord de l’Italie s’apprĂȘtent Ă  rationner l’eau potable.

Et si nous n’Ă©tions plus capable de traiter les eaux usĂ©es ? Et si nous n’avions plus suffisamment d’eau pour produire de l’Ă©lectricitĂ© ? Et si nous n’avions plus d’Ă©nergie pour alimenter les climatiseurs ou les voitures Ă©lectriques ? Et si nous ne pouvions plus arroser les champs ?

Pour rappel, j’aspire grĂące Ă  Surviepedia Ă  transmettre les connaissances relatives Ă  l’autonomie, Ă  la survie, aux plantes sauvages comestibles, Ă  la low tech, aux habitats alternatifs. Nous subirons de plus en plus souvent les consĂ©quences du dĂ©rĂšglement climatique et il est nĂ©cessaire de s’y prĂ©parer aujourd’hui en apprenant Ă  devenir plus sobre et rĂ©silient.


Qu’est-ce que vous en pensez ? đŸ€”

Yvann
Yvannhttps://surviepedia.com
Créateur du site Surviepedia. J'essaie de partager mes connaissances avec le plus grand nombre sur un ton résolument optimiste. N'hésitez pas à consulter ma philosophie

Suggestions

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    Comment se fait-il que l’on n’arrĂȘte pas d’envoyer l’eau de nos fleuves Ă  la mer ???

    J’ai vĂ©cu en Afrique et nous avons eu ce problĂ©me pour alimenter une partie du SĂ©nĂ©gal et de la Mauritanie.

    Avec un barrage DIAMA Ă  l’embouchure du fleuve SĂ©nĂ©gal on alimente Dakar et St Louis ainsi que Nouakchott en eau douce

    Personne Ă  ce jour , sauf Philippe Lamour qui a prĂ©levĂ© une partie du Rhone pour envoyer de l’eau vers
    Perpignan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici